Terrain par Hortense Foillard

Transformer les anciens aérodromes en parcs photovoltaïques

Transformer les anciens aérodromes en parcs photovoltaïques

Les anciens aérodromes désaffectés sont des terrains intéressants à réhabiliter : disposant de champs, de pistes d’atterrissages et parfois d’entrepôts, ils ont souvent été utilisés pour la construction de logements ou de bâtiments à usage public, comme l’ancien aérodrome de Toulouse-Montaudran. 

La France, engagée dans la transition énergétique, explore des moyens novateurs pour augmenter sa production d'énergie propre tout en réduisant son empreinte environnementale. Parmi les initiatives, la conversion des anciens aérodromes en parcs solaires gagne du terrain. 

Installer des panneaux solaires photovoltaïques au sol permet d’offrir une nouvelle vie à ces espaces délaissés, tout en contribuant à l'objectif de réduction des émissions de CO2. Voici ce qu’il faut savoir sur l’installation de panneaux photovoltaïques sur le terrain d’un ancien aérodrome. 

Anciens aérodromes : des terrains entre ciel et terre 

On distingue les aérodromes, terrains réservés aux avions militaires, privés ou commerciaux, des aéroports qui sont destinés à assurer le transport des personnes et marchandises via des lignes aériennes déterminées. 

La France a été pionnière dans l’aviation, c’est pour cela qu’il reste sur le territoire de nombreux terrains inutilisés qui ont servi d’aérodromes au début du siècle dernier. 

L’aviation : une histoire française 

La France a connu les débuts de l’aviation à l’aube du XXe siècle. Les premiers avions n’avaient pas d’aéroport à proprement parler, mais des champs ou de simples pistes d’atterrissage en terre battue. 

Les premiers aérodromes militaires construits lors de la Première Guerre mondiale se dotèrent rapidement d’autres infrastructures : pistes de décollage et d’atterrissage, places de stationnement, ainsi que des hangars. En 1930, la France comptait 158 sites d’aviation dont 80 camps et terrains de l’Aéronautique militaire, 12 aérodromes d’hydravions de l’aéronautique maritime, ainsi que six aérodromes pour dirigeables. (Source : Développement durable.gouv - Temis Documentation - Les aérodromes français des origines à 1975) 

Aujourd’hui, beaucoup d’anciens aérodromes sont devenus civils, souvent utilisés pour l’aviation de plaisance et gérés par des associations d’amateurs ou des écoles. On peut y voir des avions, mais aussi des ULM, des planeurs ou des montgolfières.

Que deviennent les anciens aérodromes ?

Vieux dirigeable Zeppelin dans un ciel bleu

La plupart du temps, les aérodromes qui appartenaient à l’armée restent dépendants de ministère des Armées ou sont transférés au Conseil Régional ou Départemental. Le terrain est gardé dans son usage de terrain militaire, mais parfois les hangars sont réinvestis pour d’autres activités. 

Les aérodromes privés ou qui sont devenus des propriétés de particuliers sont quant à eux à disposition de leur propriétaire. Revendus au gré des propriétaires, ces vastes terrains peuvent être découpés en parcelles pour satisfaire des questions d’aménagement. 

Dépendant du Code de l’urbanisme tout comme du Code de l’environnement, les anciens aérodromes doivent avant tout projet de réhabilitation être adaptés à leur utilisation future. Puis l’on peut réhabiliter le terrain, en prenant soin d’intégrer le nouveau projet dans la zone PLU qui l’entoure : 

  • Si le terrain de l’aérodrome est plutôt situé en zone agricole, c’est une aubaine pour y développer la biodiversité
  • En zone urbaine, selon les plans locaux d’aménagement, différents scénarios peuvent être envisagés : parcellisation, viabilisation de terrains, et construction d’habitations ou de bâtiments commerciaux, ou encore transformation en parc urbain.

Les anciens aérodromes peuvent avoir été pollués par le passé et garder des matériaux polluants, des sols artificialisés ou des déchets dans les sols. 

Les anciens hangars ou bâtiments de stockage ou de réparation de l’aérodrome présentent un risque de pollution et sont souvent classés, seuls ou avec le terrain, parmi les ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement). 

Peut-on installer des panneaux solaires sur un ancien aérodrome ? 

Piste de décollage et d'atterrissage dans un ancien aérodrome

La production d'énergie solaire contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, favorisant ainsi la transition vers une énergie plus propre. Le potentiel solaire de la France est indéniable, avec environ 2 000 heures d'ensoleillement par an dans de nombreuses régions du pays (Source Météo Paris). Cependant, jusqu'à récemment, l'utilisation des anciens aérodromes pour la production d'énergie solaire n'était pas pleinement exploitée. 

En effet, la production d’énergie solaire ne demande que peu de contraintes et produit beaucoup de bénéfices : utilisation intelligente du terrain, production d’électricité verte et rentes issues de la location du terrain.

Avantages du photovoltaïque pour la reconversion des terrains 

Lorsqu’un ancien terrain d’aviation est investi par le photovoltaïque, il poursuit sa vocation à servir les mobilités de demain. En effet, l’électricité produite par les panneaux pourra ensuite servir à alimenter des réseaux locaux ou des bornes d’alimentation pour voitures électriques

Les avantages de ce type de réhabilitation sont nombreux : 

  • Elle réduit les émissions de dioxyde de carbone, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique ;
  • Elle stimule l'emploi via la conception, la construction et la maintenance des parcs solaires sur les anciens aérodromes ;
  • Elle revitalise des zones délaissées, évitant ainsi l'étalement urbain et la destruction de terres agricoles ;
  • Sur le plan économique, cette démarche s'avère avantageuse pour les collectivités locales, qui bénéficient de revenus supplémentaires grâce à la location des terrains ;
  • L'investissement dans l'énergie solaire renforce la sécurité énergétique du pays et stimule l'innovation technologique.

Le propriétaire d’un terrain ayant été un aérodrome peut y installer des panneaux solaires, afin de récupérer un loyer issu de la location du terrain au développeur solaire. 

Réglementation des panneaux solaires à proximité d’un aérodrome

Macadam d'un aérodrome

Si le photovoltaïque gagne à être installé sur les aérodromes désaffectés, il occupe déjà les espaces autour de certains aéroports et bases d’aviation existant. Le Ministère de l’écologie rappelle les règles à appliquer lors de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques à proximité ou sur les pistes des aérodromes (Source : Ministère Chargé des Transports - NOTE D’INFORMATION TECHNIQUE -  Dispositions relatives aux avis de la DGAC  sur les projets d’installations de panneaux photovoltaïques à proximité des aérodromes - 10 novembre 2022).

En effet, certaines fermes solaires sont installées à proximité d'aérodromes encore en fonctionnement. Parmi les exigences auxquels sont soumis les panneaux solaires, on peut trouver : 

  • Des réglementations concernant les fréquences radioélectriques utilisées dans les opérations de navigation aérienne, en particulier pour assurer la fiabilité des communications et de la navigation par radio ;
  • Des règles et des zones spécifiques établies pour éviter les obstacles : restrictions sur la hauteur des bâtiments, antennes ou autres structures qui pourraient interférer avec la trajectoire des avions.
  • Les panneaux ne peuvent pas être placés dans les zones à proximité des pistes et des voies de circulation des aéroports, notamment dans la bande de piste, la zone de sécurité d'extrémité de piste (RESA) ou la bande de la voie de circulation.

L'objectif est d'assurer la sécurité des opérations aériennes en évitant tout obstacle potentiel lié à ces installations. Les panneaux solaires ne sont en effet pas considérés comme « objets, installations ou matériels utilisés pour les besoins de la navigation aérienne ». (Règlement (UE) n° 139/2014, code de l’aviation civile, code des Transports)

Sur un aérodrome abandonné, la réglementation est plus souple et le code de l’urbanisme ainsi que le Code de l’environnement s’appliquent, ainsi que d’éventuelles mesures liées à la présence ou non d’ICPE. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel du photovoltaïque pour répondre à toutes vos questions et interrogations.

Transformation d'aérodromes abandonnés : des pistes dégradées à des zones prioritaires de production d'énergie solaire

Dans toute la France, d'anciens aérodromes sont laissés à l'abandon, leurs pistes dégradées devenant des cicatrices sur le paysage. Pourtant, ces terrains offrent un potentiel extraordinaire pour des projets d'énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire. Cet article explore comment ces pistes dégradées peuvent être transformées en zones prioritaires pour l'installation de panneaux photovoltaïques, offrant ainsi une solution innovante pour des zones autrefois considérées comme dégradées et non utilisables.

Opportunités dans les Aérodromes Abandonnés

Les anciens aérodromes offrent des superficies vastes et accessibles, avec des infrastructures déjà en place. Par exemple, l'aérodrome désaffecté de Châteaudun, situé dans le département d'Eure-et-Loir, va être transformé en l'une des plus grandes centrales solaires de France avec 196 000 panneaux solaires. Ses pistes autrefois dégradées seront désormais couvertes de panneaux solaires, produisant de l'électricité propre pour des milliers de foyers et permettant au Grand Châteaudun de devenir un Territoire à énergie positive (TEP). Les travaux devraient débuter en 2024 et créer une centaine d’emplois sur le territoire. Ce projet exemplaire montre le potentiel de la technologie solaire pour transformer des terrains autrefois inutilisables en sources d'énergie propre.

Importance de la Priorisation des Zones Dégradées

Des politiques publiques audacieuses sont nécessaires pour encourager de telles transformations. En priorisant la conversion des aérodromes dégradés en sites de production d'énergie solaire, la France peut atteindre ses objectifs en matière d'énergies renouvelables tout en revitalisant des régions entières. Des incitations fiscales et des subventions gouvernementales peuvent jouer un rôle crucial dans l'encouragement des investissements privés dans ces projets, assurant ainsi un avenir plus propre et plus durable pour tous.

La transformation d'aérodromes abandonnés en zones prioritaires pour l'énergie solaire est bien plus qu'une simple rénovation. C'est une déclaration d'intention pour un avenir plus respectueux de l'environnement et une démonstration convaincante que même les espaces les plus dégradés peuvent être réhabilités de manière durable. Ces projets non seulement répondent à nos besoins énergétiques croissants, mais ils transforment également des cicatrices du passé en sources lumineuses d'espoir pour un avenir énergétique plus propre et plus vert.

Hébergez une ferme solaire

et touchez une rente de 1 000€ à 5500€/an par hectare sur 30 ans sans aucun investissement

Déposer mon dossier

L'astuce Ferme Solaire

Un cadre légal pour l'agrivoltaïsme
Actualités du renouvelable

Un cadre légal pour l'agrivoltaïsme

Par 
Katy Denoyes
 • 
12/4/24
Que faire de son terrain pollué de manière écologique et sécuritaire ?
Terrain

Que faire de son terrain pollué de manière écologique et sécuritaire ?

Par 
Katy Denoyes
 • 
5/4/24