Opportunités par Hortense Foillard

Rentabilité du Photovoltaïque sur Terrain Agricole : Réussir son Projet avec une Ferme Solaire

Rentabilité du Photovoltaïque sur Terrain Agricole : Réussir son Projet avec une Ferme Solaire

Lorsque l’on est propriétaire foncier, il existe de nombreux cas de figures dans lesquels un terrain ne s’avère pas rentable. Il peut s’agir par exemple d’un terrain inutilisé, en friche depuis des années, non constructible ou encore situé sur une terre polluée ou dégradée. Il est également fréquent qu’un terrain soit cultivé mais que les terres de certaines parcelles soient moins fertiles et présentent de moins bons rendements. Un autre cas de figure concerne des terrains rentables autrefois et qui, du fait du réchauffement climatique notamment, ne permettent plus désormais de présenter des rendements intéressants. De plus, un terrain, même en friche, nécessite un entretien minimal. Aussi peut-on être tenté de se délester d’un terrain non rentable en le revendant, ce malgré les liens d’attachement que l’on peut avoir vis-à-vis de celui-ci. Heureusement il est aujourd’hui possible de valoriser un terrain et de le rentabiliser tout en restant propriétaire. L’installation d’une centrale photovoltaïque sur ces parcelles s’avère ainsi particulièrement pertinent lorsque l’on souhaite rentabiliser un terrain. En effet, louer ses terres à un producteur d’énergie renouvelable permet d’en obtenir plusieurs milliers d’euros par an et par hectare. Alors, comment rentabiliser son terrain grâce aux solutions photovoltaïques ? Ferme Solaire vous explique tout, suivez le guide.

Quels terrains pourraient être rentables grâce au photovoltaïque ?

Être propriétaire ou usufruitier d’un terrain induit des charges incompressibles. Ainsi, il est nécessaire de payer annuellement des taxes foncières. De plus, dans la plupart des cas à ces coûts d’imposition viennent s’ajouter des frais d’entretien tels que le défrichage ou le débroussaillage des terres. Pour qu’un terrain soit rentable il faut donc que l’exploitation de ce dernier rapporte davantage de revenus que le montant de ces charges. Or, il existe de nombreux cas dans lesquels les terrains ne s’avèrent hélas pas rentables. En voici quelques exemples.Les terrains en friche

Les terrains laissés en friche ou en jachère permanente ne permettent de générer du profit qu’au travers de la récolte des herbes et des foins. Ces revenus sont bien souvent inférieurs aux charges induites pour ces parcelles.

Vous cherchez à rentabiliser votre terrain ? Ferme Solaire valide l’éligibilité de vos parcelles au développement d’une centrale photovoltaïque.
Vérifier mon éligibilité

Les terres agricoles aux mauvais rendements

Certaines cultures sont implantées sur des terres qui s’avèrent peu intéressantes en termes de rendements agricoles.

Les terres peu fertiles

Lorsque l’on cultive des terrains dotés de grandes superficies, il arrive que la qualité du sol varie, d’une parcelle à l’autre, à quelques mètres près. Aussi, on observe parfois d’importantes différences au sein d’un même terrain en termes de rendements agricoles en quintaux à l’hectare.

Les effets du réchauffement climatique sur la rentabilité des terrains

Depuis des dizaines d’années nous assistons au phénomène du réchauffement climatique. Cette hausse des températures a un fort impact sur l’agriculture. Ainsi certains terrains deviennent séchants et une culture autrefois prolifique devient complexe à maîtriser. Dans d’autres cas, ce sont les moissons qui sont avancées. Le secteur viticoleest également touché : les vignes doivent être vendangées en plein été et non plus en septembre comme autrefois. La moitié Sud de la France est particulièrement concernée par le réchauffement climatique. De ce fait, de nombreuses cultures ont aujourd’hui perdu en rentabilité.

Les terrains non constructibles

Changement de Plan Local d’Urbanisme, aléas politiques ou évolution géographique – la constructibilité de certaines zones est amenée à changer. Ainsi un terrain non constructible et pour lequel les propriétaires n’envisagent pas d’exploitation agricole ne présente pas de rentabilité. On parle aussi parfois de plans d'eau pouvant accueillir des panneaux solaires flottants.

Les industries peuvent polluer de manière durable des terrains

Les terrains pollués

Certaines activités peuvent endommager la qualité des sols sur lesquels elles sont implantées. Il en va ainsi des déchetteries, décharges ou des sites industriels. Ces activités engendrent la fixation de polluants dans la terre et leur dégradation physico-chimique peut prendre de nombreuses années. Entre-temps ces terrains ne sont ni praticables ni exploitables et sont détenus à perte.

Les anciennes mines ou carrières

Lorsque l’on exploite une carrière ou une mine, on est amené à impacter le terrain. Cela se traduit par des conséquences écologiques, d’une part, et sur la constructibilité, d’autre part. En effet, la structure du sol est modifiée par le creusage qui peut le rendre sensible aux mouvements sismiques ou encore aux infiltrations d’eau. Même si en fin de vie des arrêtés préfectoraux prévoient une remise en état des carrières, la fertilité du sol ou sa constructibilité peuvent être sérieusement endommagées.  

Il existe donc une grande variété de terrains qui présentent une faible rentabilité pour leur propriétaire ou leur usufruitier. Quelle que soit la typologie du terrain, le photovoltaïque constitue une solution pertinente pour le valoriser lorsque l’on est à la recherche d’un complément de revenus et qu’on ne souhaite pas se séparer de sa propriété foncière.

Les solutions photovoltaïques pour rentabiliser son terrain

Une ferme solaire développée sur un terrain dégradé

Les fermes solaires

Également appelées “centrales photovoltaïques” ou “champs photovoltaïques”, les fermes solaires sont des solutions photovoltaïques de plus en plus populaires. Louer son terrain au profit du développement d’une ferme solaire constitue en effet un excellent moyen de le rentabiliser tout en contribuant à la transition énergétique. En effet, si depuis plusieurs années on parle de panneaux solaires, on pense en premier lieu aux installations que l’on peut faire sur un toit, afin de produire l’énergie nécessaire au chauffage et au fonctionnement des appareils du bâtiment. Cela s’appelle l’autoconsommation. Le surplus d’énergie solaire produite, le cas échéant, est en général réinjecté dans le réseau électrique. Toutefois, les systèmes photovoltaïques vont au-delà de ces installations posées sur les toitures. Ainsi, il est possible d’installer les panneaux au sol et de réinjecter tout ou partie de la production dans le réseau. Les producteurs d’énergie renouvelable qui développent ces centrales photovoltaïques versent alors un loyer aux propriétaires des terrains. Dans le cas d’un terrain non exploitable et donc, non rentable, cela est une belle opportunité pour son propriétaire.

L’agrivoltaïsme

Une autre manière de profiter des solutions photovoltaïques pour bénéficier d’un revenu complémentaire est d’associer la production d’énergie solaire à l’exploitation agricole. Cela s’appelle l’agrivoltaïsme. En effet, les panneaux photovoltaïques peuvent désormais cohabiter avec certaines formes de cultures. Outre les bénéfices induits par la location du terrain agricole, les panneaux solaires agricoles peuvent s’avérer intéressants pour les cultures elles-mêmes. Ainsi, ils peuvent protéger les plantes d’un ensoleillement excessif ou, inversement de la grêle et du gel tout comme réduire les stress hydriques.

De plus, l’agrivoltaïsme peut aussi concerner les prairies. En effet, il peut également être appliqué à l’élevage des ruminants ovins et des volailles élevées en plein air. Brebis, moutons, poules peuvent ainsi pâturer sans difficulté dans le champ de panneaux solaires. Un beau moyen pour un agriculteur de maintenir son activité tout en bénéficiant d’un revenu complémentaire.

Je fais le test

{{bloc-astuce}}

Hébergez une ferme solaire

et touchez une rente de 1 000€ à 5500€/an par hectare sur 30 ans sans aucun investissement

Déposer mon dossier

L'astuce Ferme Solaire

Énergies propres en agriculture : Transition verte agricole
Monde agricole

Énergies propres en agriculture : Transition verte agricole

Par 
Hortense Foillard
 • 
21/11/23
Pâturage solaire : ce qu’il faut savoir
Monde agricole

Pâturage solaire : ce qu’il faut savoir

Par 
Hortense Foillard
 • 
17/11/23