Terrain par Katy Denoyes

Terrain en friche : que faire ?

Terrain en friche : que faire ?

Les terrains en friche, souvent perçus comme des espaces abandonnés ou inutilisables, représentent en réalité une opportunité précieuse pour la revitalisation urbaine et communautaire

Les friches peuvent résulter de diverses situations, comme l'abandon d'un site industriel, agricole ou résidentiel, et laissées en l’état par les services publics ou les propriétaires.

Bien que perçues comme sources potentielles de nuisances, les friches offrent également des opportunités pour des projets de réaménagement urbain et de restauration écologique, contribuant ainsi à l'amélioration de la qualité de l’urbanisme.

Voici comment identifier un terrain en friche, ainsi que les moyens de le réhabiliter. 

Terrain en friche : qu’est-ce que c’est ?

Selon la définition du Ministère du Développement durable, on désigne par friche un terrain qui a les caractéristiques suivantes : 

  • Il est non entretenu, laissé à l’abandon ; 
  • Il a accueilli des activités industrielles ou agricoles potentiellement polluantes ;
  • Il peut être rénové ou susceptible d’entrer dans le cadre d’un projet de reconversion. 

Le service public estime la superficie totale occupée par les friches industrielles en France en 2020 de 90 000 à 150 000 hectares. Ces terrains représentent un vivier de foncier exploitable pour de la construction, évitant ainsi la destruction d’espaces naturels ou agricoles. 

La surface d’une friche peut être restreinte, comme les terrains de 1 à 3 hectares situés à proximité des fonderies, ou s’étaler sur plusieurs hectares de surface (par exemple près d’une sidérurgie). 

Quels sont les différents types de friches ? 

Les friches industrielles

Les friches industrielles sont nombreuses dans les anciennes régions minières. Lorsqu’il y a un bâtiment sur ce terrain dégradé, on parle d’ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement), des installations dangereuses et complexes à dépolluer, et recensées par l’ADEME, agence de la transition écologique, et le CEREMA (Centre d'Études et d'Expertise sur les Risques, la Mobilité et l'Aménagement). 

La gestion de la pollution du site (sols, sous-sols et eaux) et des enjeux associés (pollution de l’eau ou du sol) permet d’assurer la sécurité du projet.

Les friches militaires

Terrains de tir ou terrains inutilisés avec plan d’eau, les terrains militaires sont souvent envahis par la végétation. En terrain militaire abandonné ou encore en activité, ces friches peuvent être une zone contenant des déchets dangereux pour la sécurité, à dépolluer en priorité.

Les friches commerciales

On appelle friches commerciales les anciens parkings non entretenus, les espaces périurbains à fort taux d’artificialisation ou les zones d’activités commerciales. Le maire peut demander au propriétaire l’entretien de la végétation ou du jardin de la parcelle.

Les friches d’habitat

Les friches d’habitat apparaissent dans les bassins industriels en déclin, et peuvent aussi concerner des prairies et des friches agricoles. Ronces, herbes, arbres et espèces de plantes endémiques, les friches d’habitat sont des espaces où la biodiversité est reine. 

Peut-on laisser des terrains en friche ?

La loi est claire : l’article L. 2213-25 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), impose aux propriétaires d’entretenir les friches pour protéger l'environnement, sa terre et sa végétation. Le droit de l’urbanisme donne au maire le pouvoir de contraindre les propriétaires à réaliser les travaux à leurs propres frais.

En effet, pour de nombreux terrains abandonnés bâtis en ville, un voisin alerte généralement la mairie de la ville tombe dans son potager, déclenchant ainsi la recherche du propriétaire

Si celui-ci n’est pas trouvé, le maire et la SAFER (Société d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural) peuvent décider de la procédure à suivre. 

panneaux photovoltaïques friche

Comment remettre en état un terrain en friche ?

Logement et activité économique 

Le plus souvent les friches sont utilisées pour faire du logement ou de l’activité économique, mais cela nécessite d’importants travaux pour la mise en conformité du projet et les études et la dépollution du sol de la parcelle. 

Renaturalisation et végétalisation

Le maire peut initier une procédure pour transformer certaines parcelles en jardins communautaires, permettant aux voisins de cultiver des potagers et d'entretenir les terres.

Production d’énergie photovoltaïque 

Une installation de panneaux photovoltaïques est très avantageuse, car elle répond à deux impératifs, celui de réhabiliter les friches et celui d’aider la transition énergétique par la diversification des sources de production d’énergies renouvelables. 

Les panneaux solaires sont des installations légères et discrètes, éligibles à plusieurs aides cumulables et compatibles avec d’autres activités.

Quelles aides pour la reconversion des terrains en friche ?

Le Fonds Vert pour la dépollution des friches

Le Fonds Vert pour la dépollution des friches est un dispositif de financement lancé par l’ADEME qui soutient la reconversion des friches dans un objectif d’aménagement du territoire et de préservation de l'environnement. 

Il finance les études et les travaux de dépollution, dans le respect de la méthodologie de gestion des sites et des sols pollués en France. 

Le Fonds Friche 

Dans le cadre de son Plan de Relance, le gouvernement déploie un fonds pour le financement des opérations de recyclage des friches et du foncier déjà artificialisé. 

Le Fonds Friche est destiné à tous types de maîtres d’ouvrages des projets de réhabilitation de friches, en particulier les collectivités et les entreprises privées. Il se décline en trois volets :

  • Le recyclage et la transformation de friches (acquisition, dépollution, démolition) ; 
  • Les projets de reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ICPE ou de sites miniers, épaulés par l’ADEME ;
  • Le développement d’outils en ligne par le CEREMA pour mieux connaître les terrains (Cartofriches, UrbanSimul) et aider à leur reconversion (UrbanVitaliz)

Les aides pour le photovoltaïque 

Avec l’installation d’une centrale photovoltaïque sur une friche, le propriétaire bénéficie de tarifs réglementés de vente l’électricité, tout en valorisant le terrain par la production d’énergie renouvelable et locale. 

Propriétaire de terrain en friche de 1 à 3 hectares, si vous souhaitez le valoriser avec du photovoltaïque, adressez-vous à Ferme Solaire pour recevoir trois devis de développeurs solaires. 

FAQ

Quels sont les enjeux de la reconversion des friches ?

L’enjeu principal de la reconversion des friches est l’aménagement durable des territoires, avec comme leviers la réduction de l’étalement urbain, la revitalisation des centres urbains, et la limitation de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers. 

Quels sont les inconvénients de la mise en friche ?

En cas de mise en friche, le terrain peut perdre ou gagner de la valeur. Si la pollution n’est pas neutralisée, il peut être plus onéreux à dépolluer ou restaurer. 

Si la nature peut y reprendre ses droits de manière chaotique, il est possible d’y planter des végétaux endogènes et fixateurs pour assurer la biodiversité. 

Hébergez une ferme solaire

et touchez une rente de 1 000€ à 5500€/an par hectare sur 30 ans sans aucun investissement

Déposer mon dossier

L'astuce Ferme Solaire

Comprendre la chaîne énergétique d'un panneau solaire
Technique du photovoltaïque

Comprendre la chaîne énergétique d'un panneau solaire

Par 
Hortense Foillard
 • 
21/6/24
Stockage du surplus de production photovoltaïque : solutions et points de vigilance
Technique du photovoltaïque

Stockage du surplus de production photovoltaïque : solutions et points de vigilance

Par 
Hortense Foillard
 • 
20/6/24