Terrain par Hortense Foillard

Construire une centrale solaire sur un terrain non constructible

Construire une centrale solaire sur un terrain non constructible

Les terrains non utilisés n’ont pas tous le même statut. Certains sont définis comme terrains agricoles, d’autres soumis au règlement du Plan Local d’Urbanisme (PLU), et d’autres encore ont des sous-sols pollués. Si tous ne suivent pas les mêmes réglementations, beaucoup de terrains ne sont pas bien utilisés ou mal valorisés.

C’est le cas par exemple des terrains ayant un rendement agricole faible ou des terrains non constructibles non soumis à des contraintes environnementales.

Saviez-vous qu’il est possible de mieux les valoriser tout en respectant leur environnement ?

Découvrez comment définir un terrain non constructible et comment réussir à le rentabiliser en le transformant en centrale solaire.

Que faire d’un terrain non constructible ?

Terrain constructible : deux critères essentiels  

Un terrain constructible est défini comme tel s’il répond à deux critères précis :

  • Le terrain est inscrit comme terrain constructible dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune ;
  • Il est viabilisé, c’est-à-dire que le terrain dispose des raccordements aux réseaux d’eau, d’électricité, d’assainissement, des voies de desserte et éventuellement de gaz.

Pour tous les terrains qui n’ont pas ces deux critères, on distingue quatre zones d’urbanisme classées de la manière suivante :

  • Les zones urbaines qui sont les zones constructibles ;
  • Les zones à urbaniser qui sont également constructibles ;
  • Les zones agricoles qui sont non constructibles, mais qui peuvent accueillir des infrastructures agricoles ou publiques exception faite des logements d’habitation ;
  • Enfin, les zones naturelles et forestières qui sont protégées et non constructibles. On les retrouve souvent sous l’acronyme « Znc » qui désigne la sous-catégorie « Zone non constructible ».

S’il n’y a aucune contre-indication à installer des panneaux solaires sur un terrain constructible, certains terrains non constructibles ont des réglementations spécifiques.

Évaluer mon terrain avec Ferme Solaire

Les avantages d’une centrale solaire sur terrain non constructible

L’énergie solaire est une excellente  manière de rentabiliser un terrain non constructible. Les grands terrains sont particulièrement adaptés pour une installation photovoltaïque.

Le fonctionnement d’une centrale solaire est simple : les photons émis par la lumière du soleil viennent agiter les électrons présents dans le silicium des modules solaires. Cette agitation crée un courant alternatif, qui sera transformé en courant continu par un onduleur. Celui-ci est raccordé au Réseau de Transport de l’Electricité (RTE) ou bien peut être stocké dans des batteries pour une autoconsommation avec vente de surplus.

Couplée à d’autres activités ou installations, la production d’énergie solaire permet d’ajouter des sources locales d’approvisionnement en énergie solaire.  

Une centrale solaire est un projet économique et écologique :

  • Économique, car en confiant l’installation des panneaux et la gestion de la production de l’électricité à un professionnel exploitant, vous touchez des rentes sans vous soucier de la maintenance du parc photovoltaïque ;
  • En plus de rentabiliser le terrain, l’installation d’un parc solaire est un projet écologique !

Plus précisément, l’énergie solaire est une source d’énergie qui offre de nombreux avantages :

  • C’est une source d’énergie propre et verte qui ne rejette aucun CO2 dans l’atmosphère et ce pendant plusieurs dizaines d’années de fonctionnement ;
  • Les frais de fonctionnement d’une centrale solaire sont très faibles ;
  • Un parc solaire peut être installé sur pratiquement n’importe quel type de terrain, notamment les “mal aimés” : terrains aux sous sols pollués, décharges, anciennes bases militaires ou friches industrielles ;
  • Les projets de centrales solaires sont encouragés et émettent peu de nuisances contrairement à l’énergie nucléaire ou éolienne : ils rencontrent donc généralement peu d’opposition au niveau de la population locale ;
  • Le recyclage des panneaux solaires est possible à 95%.

Idées de valorisation d’un terrain non constructible

Les options sont nombreuses pour mettre en valeur un terrain non constructible ! Le solaire est une des énergies vertes les plus accessibles et adaptables pour un projet de production locale d’électricité.

De nombreuses idées originales voient le jour, profitant du côté hybride entre nature et culture de certains espaces :

  • Des panneaux photovoltaïque surélevés peuvent être installés à côté d’une tiny house pour faire un lieu événementiel ou un festival en pleine nature. Non seulement il sera auto alimenté en électricité, mais aussi les rentes de la production d’électricité pourront financer l’organisation du festival ;
  • On peut installer des panneaux solaires sur des hangars agricoles ou industriels pour autoconsommation et vendre le surplus à des fournisseurs comme EDF ;
  • On peut imaginer un projet d’agrivoltaïsme, soit un pâturage où les panneaux fournissent de l’ombre aux bovins et de l’herbe verte, soit un verger ou un système en agroforesterie avec des persiennes solaires.  Retrouvez plusieurs exemples dans notre page dédiée à l’agrivoltaïsme.
Évaluer mon terrain avec Ferme Solaire

Quel projet solaire pour mon terrain non constructible ?

Projet solaire sur terrain non constructible

Quelle réglementation pour l’installation de panneau solaire

Sur le site du Service Public, on peut lire que pour le cas général, une autorisation d’urbanisme peut s’avérer nécessaire, selon la hauteur au sol et la puissance crête de l’installation photovoltaïque.

La puissance crête (kWc) est la puissance maximale que le panneau peut délivrer en conditions d’ensoleillement idéal.

Hauteur – puissance < 3kWentre 3 et 250 kW250 kW et plus 1m80pas de formalitésplus de 1m80faire une déclaration préalable de travaux faire une déclaration préalable de travaux demander un  permis de construire

Installer des panneaux solaires sur une toiture de maison ou de ferme nécessite également de faire une déclaration préalable de travaux, car le logement change d’aspect.

Pour un terrain situé en secteur protégé, il faut demander une autorisation d’urbanisme selon le type de site protégé :

  • Un terrain situé dans le périmètre d’un site patrimonial remarquable ;
  • Un site classé ou abords d’un monument historique ;
  • Un terrain situé dans une réserve naturelle ;
  • Un espace situé dans un parc national ou ayant vocation à être classé dans un parc.

Le cadre juridique de ce type d’installation est le code de l’urbanisme.

Type de projet solaire selon la taille du terrain non constructible

Les installations solaires de moins de 3 kWc sont le plus souvent des panneaux solaires thermiques qui servent à chauffer l’eau d’un logement, plutôt que des panneaux photovoltaïques servant à produire de l’électricité. En effet, même si un panneau solaire thermique a une rentabilité de 40%, il ne chauffe pas toute l’eau de la maison, mais contribue à faire en moyenne 20% d’économies d’énergie.  

C’est pourquoi on l’utilise les panneaux solaires thermiques de préférence pour les logements individuels, où l’énergie solaire vient compléter le mix énergétique du logement (gaz de ville ou en bouteille, électricité du réseau national, pompe à chaleur ou chauffage au bois). La rentabilité de la petite surface de la toiture est meilleure avec du thermique.  

Pour les terrains de grande taille, il est conseillé d’installer une ferme solaire. On appelle ferme solaire un champ de panneaux photovoltaïques, sa rentabilité est meilleure à partir de 100 kWc. Cela correspond à environ 250 panneaux photovoltaïques, soit un peu plus de 500 m2 de panneaux.

Évaluer mon terrain avec Ferme Solaire

Quels sont les coûts d’une centrale solaire ?

Les coûts d’une centrale solaire oscillent autour de 85 000 à 90 000 euros pour une centrale solaire de 100 kWc. Le prix des panneaux solaires se calcule en kilowatt crête (électricité produite en puissance maximale), plus fiable que de le calculer en fonction de la surface des panneaux.

Différents types de projets de centrales solaires peuvent exister. Les trois configurations les plus utilisées sont les suivantes :

  • Vous êtes une entreprise et propriétaire d’un terrain, peut-être une friche industrielle ou un terrain dont le sol est pollué : une centrale solaire permet d’avoir une autoconsommation, de valoriser le terrain et de vendre le surplus ;
  • Vous êtes une collectivité et vous voulez valoriser un terrain non constructible : les parkings à ombrières solaires sont souvent une forme ingénieuse pour produire de l’énergie localement ;
  • Vous êtes agriculteur : il est possible d’installer des panneaux sur les hangars ou une ferme photovoltaïque combinée avec du pâturage.

Pour les centrales solaires de grande taille, dont la puissance sera supérieure à 250 kWh, la demande de permis de construire ainsi que toutes les démarches administratives peuvent être prises en charge par le producteur-exploitant à qui le terrain est loué. Sa rentabilisation du terrain dépend en revanche de sa taille.

Surface et rentabilité d’une installation solaire

Quelle surface pour une ferme solaire ?

On parle de ferme solaire à partir d’une puissance installée de 100 kWc. Cependant les installations de très grande échelle sont à privilégier pour un meilleur rendement.

Surface en hapuissance installée en MWc (méga Watt crête)
0,3 ha0,1 à 0,2 MWc
1 ha0,5 MWc
2 à 3 ha1 MWc
10 à 13 ha4 à 5 MWc
18 à 23 ha10 MWc
30 à 50 ha20 MWc

Pour rappel, 1 hectare correspond à 10 000 m2 et un Méga Watt crête correspond à 1000 kWc.

Concernant le type de terrain, certains éléments doivent être privilégiés pour assurer un rendement optimal :

  • Le terrain doit être facile d’accès et doit pouvoir être clôturé ;
  • Il doit de préférence être dégagé et plat ;
  • Son exposition au soleil et la disposition des panneaux doivent être optimales ;
  • La taille doit être suffisamment grande, avec une surface intéressante à partir de 3 ha ;
  • Plus le réseau d’électricité est proche, moins le coût de raccordement sera élevé.

Bon à savoir : Le coût de raccordement d’un projet solaire au réseau représente en moyenne 10 à 25% du prix total, en fonction de l’existant et de la proximité du réseau.

Calculer la rentabilité d’une ferme solaire

La rentabilité d’une installation photovoltaïque se calcule en kWc et dépend des conditions d’installations des panneaux : le lieu, la disposition, l’ensoleillement.  Tous les projets de ferme solaire d’une puissance crête de plus de 100 kilowatt-crête revendent l’électricité produite à EDF OA (Obligation d’Achat). En effet, au-delà de cette production, ils sont soumis à un système d’appels d’offres dont les lauréats remportent le chantier. Pour comprendre le détail des réglementations sur les champs de panneaux photovoltaïques, n’hésitez pas à consulter le site du Centre de Ressources National sur le photovoltaïque (CRNP).  

Quelle est la production annuelle des panneaux solaires ?

Pour avoir un ordre d’idée de la production annuelle de panneaux solaires en kWh, la production d’une ferme solaire est de 1250 kWh/kWc en moyenne. Une installation de 100 kWc produit 125 000 kWh par an en moyenne, avec une fourchette comprise entre 90 000 kWh et 150 000 kWh. Pour convertir des kWc en KWh, on peut estimer qu’un kWc correspond à 900 et 1400 kWc par an en moyenne.

{{bloc-cta}}

Quel est le prix de rachat d’un kWh par les fournisseurs d’électricité ?

La production d’électricité des installations photovoltaïques de grande taille est achetée par EDF OA. Le prix de rachat du kWh dépend du type de vente :

  • Pour la vente de surplus, le prix de rachat du kWh est de 0,06 à 0,10 € par kWh ;
  • Pour la vente totale, le prix de rachat est compris entre 0,1070 et 0,2022 euros / kWh.

Vous disposez d’un terrain dont vous ne connaissez pas le potentiel et vous souhaitez le faire expertiser ?  Demandez l’avis de nos experts en projets de Ferme Solaire !

Hébergez une ferme solaire

et touchez une rente de 1 000€ à 5500€/an par hectare sur 30 ans sans aucun investissement

Déposer mon dossier

L'astuce Ferme Solaire

Comprendre la chaîne énergétique d'un panneau solaire
Technique du photovoltaïque

Comprendre la chaîne énergétique d'un panneau solaire

Par 
Hortense Foillard
 • 
21/6/24
Stockage du surplus de production photovoltaïque : solutions et points de vigilance
Technique du photovoltaïque

Stockage du surplus de production photovoltaïque : solutions et points de vigilance

Par 
Hortense Foillard
 • 
20/6/24